Les conditions de préparation, de manipulation et de conservation des biberons sont essentielles pour assurer la bonne santé du nourrisson. Elles permettent d’éviter les contaminations microbiennes qui peuvent être à l’origine d’infections graves, notamment chez l’enfant prématuré ou de faible poids.

PRÉPARATION DU BIBERON

Préparez le biberon sur un plan de travail propre. Lavez-vous soigneusement les mains avec du savon. Séchez-les avec un torchon propre ou mieux avec du papier absorbant jetable. Utilisez la cuillère-mesure (dosette) issue de la boîte d’origine de la poudre de lait. La dosette doit rester sèche et être jetée lorsque la boîte est entièrement consommée.

BIEN CHOISIR SON EAU

L’eau du robinet (eau de distribution publique) peut être utilisée pour la préparation du biberon. Cependant, il convient de prendre certaines précautions :

  • Laissez couler l’eau du robinet quelques secondes avant de remplir le biberon de la quantité souhaitée.
  • Utilisez uniquement de l’eau froide (au-delà de 25°C, l’eau peut être davantage chargée en microbes et en sels minéraux).
  • Nettoyez régulièrement la tête du robinet (détartrage notamment).
  • N’utilisez pas d’eau ayant subi une filtration (carafe filtrante par exemple ou tout autre type de traitement de filtration à domicile) ou ayant subi un adoucissement car ces systèmes peuvent favoriser la multiplication des microorganismes.
  • Dans les habitats anciens (antérieurs à 1948), les canalisations d’eau peuvent être encore en plomb. Il faut vous renseigner auprès de la de la mairie où vous résidez ou auprès de la DDPP de votre département  afin de savoir s’il est possible d’utiliser l’eau pour préparer les biberons.

Si vous utilisez une eau en bouteille, eau de source ou eau minérale naturelle, veillez à ce qu’elle soit bien destinée aux nourrissons. Par ailleurs, une bouteille entamée doit être réfrigérée et consommée rapidement. L’utilisation d’eau gazeuse ne convient pas pour la préparation des biberons. A l’étranger, en l’absence d’eau potable ou d’eau embouteillée, l’eau bouillie et refroidie peut être utilisée.

SI ON RÉCHAUFFE LE BIBERON

Il n’est pas indispensable de réchauffer le biberon avant de le donner, sauf s’il a été conservé au réfrigérateur. Le réchauffage du biberon doit être rapide. Il doit être fait soit au bain-marie, soit au chauffe-biberon. Une fois réchauffé, le biberon doit être consommé dans un délai d’une demi-heure pour éviter le développement des microbes éventuels. Il est absolument déconseillé d’utiliser le micro-ondes. En effet, la température peut s’élever très fortement dans le biberon de lait chauffé au four à micro-ondes et entraîner des brûlures graves de la bouche et de la gorge du bébé. Quel que soit le mode de réchauffage utilisé, il est essentiel d’agiter fortement le biberon pour éviter les brûlures et de vérifier la température en versant quelques gouttes sur l’intérieur de votre poignet.

LE NETTOYAGE DU BIBERON

Une fois le biberon terminé, rincez-le d’abord à l’eau froide. Pour le nettoyer, utilisez de l’eau chaude avec du liquide vaisselle et un écouvillon (sorte de brosse allongée). Rincez soigneusement et laissez sécher le biberon tête en bas, sur un égouttoir, démonté à l’air libre. N’utilisez pas de torchon qui apporte des microbes pour sécher le biberon et la tétine, Vous pouvez également nettoyer le biberon, la bague, le capuchon et la tétine au lave-vaisselle. Dans ce cas, utilisez un cycle complet à une température de lavage d’au moins 65°C, avec séchage. Les tétines en caoutchouc ne peuvent pas être lavées en machine, elles doivent être nettoyées et rincées à la main. Il n’est pas nécessaire de stériliser le biberon et les tétines comme cela a été longtemps préconisé.